BBEMG - Belgian BioElectroMagnetics Group

Belgian BioElectroMagnetics Group

La santé en général

La santé en général

1. J'aimerais acheter une maison, mais près de celle-ci, il y a, une ligne à haute tension de 70 KV. Lors de la mesure effectuée à une distance de plus ou moins 10 mètres de l'habitation, il y avait 128 V/m et 0.08 microtesla. Vous serait-il possible de me donner votre avis sur les risques à court et long terme une telle exposition?

D'une manière générale, au niveau des risques liés à l'exposition résidentielle aux champs électriques et magnétiques à la fréquence du réseau (50 Hz), les études épidémiologiques retiennent la possibilité d'un faible risque de leucémie chez l'enfant exposé à des champs magnétiques en moyenne supérieurs à 0,4 microtesla. Ce risque n'a cependant pas pu être démontré dans des études en laboratoire, sur des animaux exposés leur vie entière. A l'heure actuelle, aucun mécanisme d'action n'a été mis en évidence.

Si, on souhaite rester en dehors du couloir d'influence de la ligne où les niveaux moyens de champ dépassent le seuil épidémiologique de 0,4 microtesla, il y a lieu de tenir compte de l'état de charge de la ligne qui varie énormément d'une ligne à l'autre et d'un instant à l'autre. En moyenne, pour l'ensemble du réseau, on peut évaluer la demi-largeur de ce couloir (distance à l'axe de la ligne) à environ 90 m en 380 kV, 40 m en 150 kV et 15 m en 70 kV.

D'après les valeurs que vous avez mesurées, il n'y a pas lieu de s'inquiéter quant aux effets des champs. Pour vous rassurer, nous vous conseillons de réaliser un enregistrement des valeurs de champs magnétiques sur une période plus longue afin de vérifier que la valeur moyenne se situe sous les 0,4 µT..

Concernant les champs électriques, il existe relativement peu de données, étant donné que les champs électriques sont facilement atténués par l'habitation ou la végétation, et le Centre International de recherche sur le cancer de conclure : « Il existe des indications insuffisantes chez l'homme de la cancérogénicité des champs électriques et magnétiques statiques, ainsi que des champs électriques à fréquence extrêmement basse. ». Les champs électriques ont été classés dans le groupe 3, c'est-à-dire inclassable quant à leur cancérogénicité pour l'homme (voir La question du risque sur la santé).

2. Compte tenu de la disposition actuelle du lit de ma fille de 3 ans, sa tête se trouve à proximité immédiate d'une prise électrique. Cela risque-t-il d'être nocif pour sa santé ? De plus, le tableau électrique de l'appartement est situé dans le couloir, juste à côté de la porte de la chambre de nos enfants. Pourriez-vous me conseiller quant à la disposition des lits de nos enfants et aux distances de sécurité à respecter (par rapport à la prise électrique et au tableau électrique)?

Vous avez peut-être lu dans les pages de notre site que les recherches portent sur les effets sur la santé des champs électriques, des champs magnétiques et des courants de contact (Champs EM ou courants de contact?).

En fonction des caractéristiques des champs et des courants (voir les pages techniques de notre site pour plus d’information), on peut estimer que, dans la chambre de votre fille, seul le champ magnétique pourrait jouer un rôle sur la santé. Je vous parlerai donc ici des valeurs de champ magnétique.
Il faut bien comprendre que l’intensité du champ magnétique mesurée à proximité d’un appareil électrique varie selon la demande en courant de l’appareil. Il en est de même aux alentours d’un tableau électrique ou d’une prise de courant.   De plus, le champ magnétique diminuant avec la distance, les valeurs mesurées tout contre l’appareil décroissent rapidement lorsqu’on s’en éloigne. Nous avons par exemple effectué des mesures à proximité de radio-réveils : lorsque la sonde était contre le réveil, nous mesurions des valeurs de 15 à 25 µT selon le modèle. A 30 cm, nous étions déjà sous les 0.4µT (*), une valeur qui revient souvent dans les études épidémiologiques.

(*) A titre d’information, mais vous l’avez peut-être déjà lu dans notre site, il s’agit d’une valeur-seuil qui a été choisie par les chercheurs sur base d’analyses statistiques pour séparer les groupes en + et – exposés.  Il faut bien garder à l’esprit que cette valeur ne signifie pas présence ou absence de danger.  Elle a simplement permis au fur et à mesure du développement des études épidémiologiques de fixer une limite entre un groupe dit plus exposé et un autre dit moins exposé. Dans l’état actuel des recherches, en se basant sur les résultats de plus de 30 années d’études sur les champs magnétiques 50Hz, on peut tout au plus parler d’un risque qui doit être pondéré en fonction de nos propres perceptions des risques.

Pour revenir à la chambre de votre fille, les valeurs mesurées aux alentours d’un tableau électrique peuvent être variables puisqu’elles vont dépendre non seulement de la consommation électrique dans votre habitation pendant la nuit mais également de la distance par rapport au compteur. Des mesures in situ dans des bureaux ont montré des valeurs de 0,7µT contre le tableau et de 0,047µT à un bon mètre de distance. Ca peut déjà vous donner une bonne idée de la situation.

Quant à la prise électrique, tout dépend de l’appareil qui y est branché. Est-il gros consommateur d’énergie ? Est-il en fonctionnement pendant la nuit ? A quelle distance est-elle située ? Les mesures aux alentours des radio-réveils permettent de bien se rendre compte de l’importance de cette distance puisque 30 cm suffisent pour atteindre des valeurs faibles.

3. Nos bureaux sont installés sous une ligne à haute tension et nous constatons que nos écrans informatiques ne sont pas stables. Nous nous inquiétons car cela signifie que nous-même sommes soumis aux champs électromagnétiques. Qu'en est-il de l'exposition du cerveau humain à ces champs 50Hz?

En ce qui concerne le cerveau, il faut savoir qu'il existe des dizaines d'études centrées sur l'exposition humaine aux champs électriques et magnétiques de très basse fréquence, réalisées en laboratoire mais uniquement sur des périodes plus ou moins courtes. Aucune conclusion ne peut être arrêtée pour le moment tant les résultats sont divergents: tantôt amélioration des performances, tantôt détérioration, souvent pas d'effet. Les analyses des effets à plus long terme, chez l'homme, se font via les études épidémiologiques. Elles ne nous donnent pas d'indication quant à une relation de cause à effet mais nous renseignent sur le degré d'association statistique entre deux phénomènes, par exemple si on veut étudier la fréquence d'une pathologie en association avec un ou des agents pathogènes ou autres. Les études épidémiologiques ne peuvent à elles seules déterminer une relation de cause à effet claire. Si l'on trouve une association entre un facteur et une maladie, cela ne signifie pas que cet agent a provoqué la maladie. En fait, établir une relation de cause à effet nécessite la vérification de plusieurs critères.

Nous ne saurions vous détailler toutes ces études une à une, il existe quantités de rapports qui les énumèrent, les analysent,…et des recherches sont encore en cours à ce niveau. Vous pourrez obtenir des réponses détaillées à ce sujet à la rubrique Revue de littérature.

4. J'ai une fille de 16 ans qui a depuis plus d'un an des douleurs dans le dos. Nous avons fait tous les examens médicaux possibles et rien ne semble expliquer ses douleurs. Nous vivons à approximativement 50 mètres d'une ligne à haute tension. Cette dernière pourrait-il provoquer de tels symptômes?

Ces 25 dernières années, de nombreuses investigations ont été entreprises afin d'examiner les effets que pourraient avoir les champs magnétiques aux alentours des lignes à haute tension. A ce jour, aucune des études réalisées n'a permis d'affirmer avec une certitude absolue l'apparition de maladies ou d'effets indésirables.

Par rapport aux douleurs musculaires ou articulaires, les résultats des études n'ont rien mis en évidence. Nous pouvons donc vous dire que les douleurs de votre fille ne sont pas à mettre en relation avec la présence de la ligne à haute tension.

5. Nous avons emménagé il y a quelques mois dans une maison et avons découvert qu'une ligne à haute tension de 20 000 V traversait notre jardin, ainsi qu'une ligne de 220/380 V. Selon les plans que nous nous sommes procurés, elles seraient à 1,5 m de profondeur et à environ 1,5 m de la maison qu'elles longent. Ces lignes rejoignent un transformateur qui se trouve à peu près à 25 m de notre maison. Les CEM sont-ils importants? Je me fais beaucoup de soucis pour mes enfants compte tenu de ce que j'ai pu lire sur Internet.

La première question à se poser est de définir votre niveau d'exposition. Il faudrait avant tout savoir à quelle intensité de champs vous êtes exposés. Nous vous conseillons de prendre contact avec un organisme agréé afin de réaliser des mesures de champs 50 Hz.

Les champs magnétiques traversent les murs tandis que le bâtiment et autres obstacles font écran aux champs électriques qui sont donc nettement moindres dans votre maison.

Nous vous invitons à visiter, si ce n'est déjà fait, notre page La question du risque sur la santé qui vous situera la problématique.

Ajoutons également que, si une relation causale est un jour démontrée (ce qui n'est pas encore le cas), des estimations récentes fixent de 1 à 4% le pourcentage de leucémies chez l'enfant attribuable aux champs magnétiques à la fréquence du réseau [Kheifets et al., 2006] . ce qui signifie que de 96 à 99% des leucémies seraient attribuables à d'autres causes. Ce risque de leucémie est à considérer comme 1/10 000 (au lieu des 1/20 000) si on est exposé à des champs magnétiques 50 Hz supérieurs à 0,4 µT en moyenne sur 24 heures, avec l'hypothèse d'une relation causale.

Nous vous conseillons d'attendre une évaluation de votre exposition avant de vous laisser entraîner dans un vent de panique et de réévaluer la situation à la lumière de ces mesures et de votre perception des risques.

6. Mes parents habitent sous des lignes à hautes tensions près d'un transformateur (EDF, France) depuis 50 ans. Depuis très longtemps ma mère souffre de problèmes cardiaques et neurologiques. Je voudrais savoir si ces pathologies pourraient être liées aux champs électriques et magnétiques. Pourriez-vous me renseigner des médecins "spécialisés" dans ce domaine?

Dans votre recherche de médecins spécialisés en France, nous vous conseillons de vous adresser à René de Sèze qui travaille sur l'impact des champs électromagnétiques sur la santé à l'INERIS
(voir http://toxi.ineris.fr/activites/neurotoxicologie/neurotoxicologie.php ou contactez directement rene.de-seze@ineris.fr).

Vous pouvez également prendre contact avec Martine Souques (martine.souques@edf.fr), médecin chez EDF, qui a publié des études sur les effets des champs au niveau cardiovasculaire. Elle ne manquera pas de vous donner son avis éclairé.

7. J'habite non loin d'un transformateur électrique et je voudrais savoir s'il existe un risque d'effets négatifs sur la santé notamment chez les enfants.

Les mesures autour d'une cabine de transformation (puissance installée jusqu'à 400 kVA) montrent que le champ résiduel provenant du transformateur tombe rapidement à la valeur de l'ambiance initiale (champs inférieurs à 0,4 microTesla à partir de 5 mètres pour le transit maximal de courant).

D'une manière générale, au niveau des risques liés à l'exposition résidentielle aux champs électriques et magnétiques à la fréquence du réseau (50 Hz), les études épidémiologiques retiennent la possibilité d'un faible risque de leucémie chez l'enfant exposé à des champs magnétiques en moyenne supérieurs à 0,4 microTesla. Il s'agit d'une moyenne sur 24h. Ce risque n'a cependant pas pu être démontré dans des études en laboratoire, sur des animaux exposés leur vie entière. A l'heure actuelle, aucun mécanisme d'action n'a été mis en évidence.

Pour avoir davantage d'informations sur les aspects santé de l'exposition aux champs magnétiques à la fréquence du réseau, nous vous invitons à découvrir la page La question du risque sur la santé.

8. Depuis quelques années, je possède un matelas d'eau. J'aimerais savoir si c'est mauvais pour la santé?

Au niveau des répercussions sur la santé de ce genre de dispositif, il faut savoir que nous sommes dans l'incertitude. D'une manière générale au niveau des risques liés à l'exposition résidentielle aux champs électriques et magnétiques à la fréquence du réseau (50 Hz), les études épidémiologiques retiennent un faible risque de leucémie chez l'enfant exposé à des champs magnétiques en moyenne supérieurs à 0,4 µT. Ce risque n'a cependant pas pu être démontré dans des études en laboratoire, sur des animaux exposés leur vie entière. A l'heure actuelle, aucun mécanisme d'action n'a été mis en évidence.

Nous ajouterons l'exemple du cancer du sein et de l'exposition aux champs à la fréquence industrielle émis par les couvertures chauffantes : de nombreuses études ont mis en évidence qu'il n'y a pas d'excès de cancer du sein chez des femmes exposées.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) explique clairement l'état de la question:
http://www.who.int/peh-emf/publications/facts/informationsheets/fr/index.html.

D'autres informations sont disponibles via notre page A consulter.

Dans votre cas, la question qui se pose est de savoir à quels intensités votre système de matelas d'eau vous expose: Gilbert Decat a réalisé des mesures sur un système de matelas d'eau, elles indiquent des valeurs relativement réduites d'exposition, inférieures à 0,15 µT (voir ci-dessous). N'hésitez pas à prendre contact avec lui pour de plus amples renseignements sur les mesures.

Champs magnétiques au niveau d'un matelas d'eau de 400 W

Mesures de champs magnétiques au niveau d'un matelas d'eau de 400 W

9. Non spécialiste, et après avoir passé plusieurs heures sur internet je n'arrive pas à trouver des réponses à mes questions.  Habiter à proximité d'une ligne haute tension serait peut-être nocif pour la santé. J'ai lu qu'on pouvait évoquer des risques supposés jusqu'à 600 m. Je souhaiterais savoir si vous avez connaissance de risques au delà des 600 m ?

En visitant notre site web, vous avez peut-être lu le résumé des effets potentiels liés aux lignes à haute tension. Nous y présentons les données actuelles des recherches scientifiques. Il est difficile de résumer la situation en deux mots et je vous invite donc à parcourir ces informations, si ce n’est déjà fait.

La distance de 600m que vous mentionnez provient d’une étude menée en Angleterre en 2005. Les auteurs, Draper et son équipe ont rapporté une augmentation des taux de leucémie infantile jusqu’à 600m des lignes.  A cette distance, le champ magnétique lié à la ligne sera toujours inférieur à 0,4 µT.  Ceci conduit les scientifiques à examiner des explications alternatives : d’autres facteurs physiques tels que les ions produits par effet couronne, les caractéristiques des zones par lesquelles passent les lignes à haute tension, les courants de contact, les biais et la chance… 

Pour répondre à votre question, au-delà de 600m, aucune étude, à notre connaissance, ne prend pas en compte le risque « ligne à haute tension ». 

Une étude épidémiologique récente en France a analysé le lien potentiel entre la leucémie et les cancers solides chez les enfants et divers facteurs environnementaux, dont les champs magnétiques des lignes à haute tension (*1). Les auteurs ont entre autre utilisé la limite des 600m dans l’évaluation de l’exposition, en faisant référence à l’étude de Draper et de son équipe. Rien n’est laissé au hasard ! Vous trouverez plus d’informations dans le lien suivant : http://iopscience.iop.org/0952-4746/33/2/349.

Les résultats de cette étude sont publiés et disponibles à la page :

http://www.nature.com/bjc/journal/vaop/ncurrent/pdf/bjc2013128a.pdf
(*1) Bessou J, Deschamps F, Figueroa L & Cougnaud D (2013). Methods used to estimate residential exposure to 50 Hz magnetic fields from overhead power lines in an epidemiological study in France. J. Radiol. Prot. 33 349.

Dans notre exposition quotidienne, il faut également tenir compte de l’exposition liée à nos propres appareils électriques. Par exemple, des mesures effectuées récemment à proximité de radio-réveils montrent que lorsque la sonde est contre l’appareil, on peut avoir des valeurs de 15 à 25 µT.  Pour certains appareils, il faut être à plus de 30 cm pour passer en dessous des 0,4 µT.

10. Je compte acheter une maison en bord de ligne de chemin de fer (environ 5 mètres), et j'aimerais connaître les dangers et les effets néfastes sur la santé de ma famille et comment je pourrais nous en protéger (construction d'un mur par exemple, etc...) sachant que j'ai des enfants en bas âge.

La plupart des chemins de fer électriques belges, hors TGV, fonctionnent avec du courant continu. Les lignes électriques (caténaires) qui alimentent les trains génèrent donc des champs électriques et magnétiques continus.  Si la ligne de train est en courant continu, cela signifie qu’elle génère un champ magnétique du même type que celui qui entoure notre terre. En Belgique, le champ magnétique terrestre est de l’ordre de 40 à 50 µT.

Pour chiffrer le champ magnétique continu généré par la ligne, il faut avoir une idée de l’intensité du courant qui circule dans la ligne. D'après nos informations, le courant qui y transite serait de l’ordre de 4000 A. Après calcul, à 5m des lignes, le champ magnétique pourrait atteindre 160 µT. Les normes internationales préconisent une limite de 40 mT, çàd 40 000 µT, pour l’exposition continue du grand public. La valeur calculée est bien plus faible.

Il faut par ailleurs savoir que le champ magnétique généré n'existe principalement que lors du passage d'un train.

Au sein du BBEMG, nous ne sommes pas spécialisés dans les effets potentiels sur la santé des champs statiques. Toutefois, la question nous étant régulièrement posée, nous avons rédigé une synthèse des principales conclusions (Voir le dossier Champs statiques).

Nous vous invitons également à consulter un aide-mémoire que l'Organisation Mondiale de la Santé à rédiger sur le sujet:
http://www.who.int/peh-emf/publications/facts/fs299/fr/.

11. Nous sommes sur le point d'acheter un terrain avec mon conjoint. Sur le terrain, il y a un poteau « 400 - 230 V ». Ce poteau se trouve tout au fond sur la limite. Aucun câble ne passera au dessus de la maison. Y a-t-il un risque pour la santé?

Une ligne 400 – 230 V est destinée à distribuer l’électricité directement dans nos habitations. Il s’agit de la tension qui est directement utile au fonctionnement de nos appareils électriques. Ici, le poteau se trouve à la limite de votre terrain, mais dans beaucoup de situations, en ville par exemple, ces câbles sont enterrés dans les trottoirs ou courent directement le long des façades.

Nous avons déjà fait des mesures dans cette dernière situation : le champ magnétique mesuré à 30cm des câbles était de l’ordre de 2-3 µT. A 1m, le champ était inférieur à 0,4µT. Avec la hauteur de la ligne, vous pouvez être assurée que les champs seront faibles. C’est une situation fréquente, il n’y pas de risque pour la santé.

12. Je m'inquiète de la présence d'une cabine où il est écrit "Danger 12000 V" à côté d'une maison que je voudrais acquérir. Cette cabine pourrait-elle entraîner des effets sur la santé?

Tout d'abord, précisons que le mot « Danger » fait allusion au risque d'électrocution et non à la présence de champs électriques et magnétiques.

En ce qui concerne le champ magnétique 50 Hz, il décroît en fonction de la distance. Pour vous donner une idée, directement contre une telle cabine, on a mesuré des valeurs de 3,2 microtesla, alors qu'à respectivement 1 et 2 mètres on obtenait des valeurs de 0,1 et 0,07 microtesla.

Ces valeurs sont toutes plus faibles que la recommandation de 100 microtesla proposée par l'ICNIRP. A 1 mètre de la cabine, on obtient même une valeur 4 fois plus faible que la valeur moyenne sur 24h de 0,4 µT dont on parle dans les études épidémiologiques. En l'état actuel des connaissances, on peut dire qu'à un mètre de la cabine, il n'y a pas de risque pour la santé. Si vous souhaitez prendre plus de précaution, nous vous conseillons de placer les chambres des enfants de moins de 15 ans dans des pièces non contiguës avec cette cabine.

Documents & Liens

Autres thèmes qui pourraient vous intéresser ...

Share on Facebook

Dernière mise à jour le 16/05/2015

Voir aussi...

Health

Santé

Les recherches menées depuis près de 40 ans ne permettent toujours pas de confirmer la présence d'un risque des CEM 50 Hz sur la santé.

La question du risque sur la santé >>
Hypersensitivity

Electrosensibilité / EHS

Certaines personnes rapportent des symptômes qu'elles attribuent à l'électricité et aux CEM. Il en résulte des degrés divers d'inconfort ou de mauvaise santé perçue. (...)

Electrosensibilité / EHS >>