BBEMG - Belgian BioElectroMagnetics Group

Belgian BioElectroMagnetics Group

Exposition professionnelle

Exposition professionnelle

1. Un patient ouvrier me demande s'il court un risque à son travail. Il travaille au moins 6 heures par semaine dans une cabine qui se trouve à 8 mètres de distance des câbles d'électricité de 150kV. Est-ce que vous pouvez m'aider à informer ce patient?

Pour répondre à votre question, il serait utile de savoir à quels niveaux d'intensité votre patient est exposé.

En ce qui concerne les effets sur la santé de l'exposition aux champs électromagnétiques, le débat n'est pas encore clos mais il existe divers rapports d'experts publiés ces derniers temps qui vont dans le même sens en ce qui concerne le cancer.

Vous trouverez également sur le site de l'OMS des aide-mémoire dans lesquels l'OMS résume son point de vue concernant les effets sur la santé.

Voici également les publications du Centre international de recherche sur le cancer qui a évalué les risques cancérigènes des champs électromagnétiques chez l'homme.

Pour les questions autres que le cancer, telles que les maladies neurodégénératives, les troubles du sommeil, céphalées, etc...Il y a encore bien peu de réponses.

2. Nous travaillons à proximité d'un transformateur 15 kV et par moment, nos écrans d'ordinateur « vacillent ». Nous sommes inquiets des effets sur notre santé, d'autant que notre employeur ne veut pas faire de mesures. Existe-t-il une loi lui imposant de le faire?

Aux alentours d'un transformateur, on mesure des champs électriques et magnétiques 50Hz. Il faut savoir que les écrans d'ordinateur sont plus sensibles aux champs magnétiques que les hommes: 0,5 µT sont parfois suffisants pour faire vaciller l'image. Chez l'adulte, en dessous de 200 µT (la norme actuelle proposée par l'ICNIRP pour le grand public), il est très probable qu'il n'y ait pas d'effet sur la santé.

Un tel problème est du ressort du conseiller en prévention ou du médecin du travail de votre entreprise. Ces personnes pourraient faire une analyse des risques et demander à un laboratoire de faire des mesures (voir des adresses de laboratoires compétents). Si ces personnes ne peuvent vous aider, vous pouvez vous tourner vers l'inspection du travail: http://www.meta.fgov.be/.

Il existe une directive européenne qui limite l'exposition des travailleurs aux CEM. Toutefois, cette directive n'est pas encore passée dans la législation belge et n'est donc pas encore d'application en Belgique. Cette norme imposera d'effectuer une analyse des risques ainsi que de limiter l'exposition. La directive devra être implémentée pour le 1e juillet 2016 dans les états membres de l'Union Européenne (voir Directive 2013/35/EU).

3. Dans notre domaine d'activité sidérurgique nous utilisons des fours électriques en fusion qui produisent des champs magnétiques. Est-il souhaitable de s'en protéger?

Il est évident que les fours à induction peuvent entraîner des expositions aux champs magnétiques relativement importants. Il est donc nécessaire de faire réaliser une analyse du risque et de faire des mesures de champs électriques et magnétiques en vue de se conformer aux limites reprises dans la Directive 2013/35/EU. Cette nouvelle directive européenne est destinée à limiter l'exposition des travailleurs à ces champs et devra être implémentée dans les états membres en juillet 2016.

4. Quel type d'équipement de protection collective peut-on mettre en place pour protéger les travailleurs des champs électromagnétiques importants dégagés par des câbles de haute tension?

Si une personne travaille dans un environnement à champs électromagnétiques élevés, elle doit s'adresser au Service de son Entreprise qui s'occupe de la Santé et de la Sécurité sur le lieu de travail. Ce service fera une analyse de risques sur la situation du travailleur et envisagera les moyens de protection appropriés si nécessaire.

5. Quels sont les effets des champs électromagnétiques sur la structure osseuse ? Faut-il prévoir un suivi particulier des travailleurs exposés à des champs magnétiques dont la fréquence est proche, voire supérieure, à 50 Hz?

Au sein du BBEMG, c'est l'équipe LROT qui étudie les effets in vitro des champs de basses fréquences. Voici leur réponse.

La fréquence n'est qu'un des multiples paramètres qui permettent de caractériser un champ électromagnétique.

Pour vous répondre, nous ferons un certain nombre de suppositions, la principale étant qu'il s'agit d'un environnement non industriel. Dans ces conditions, de basses fréquences et de faibles amplitudes, nous n'avons jamais observé d'effets sur des modèles biologiques. Nous avons exposé plusieurs modèles de tissus osseux aux effets de champs électromagnétiques. Les seuls effets observés n'ont pu l'être que sur des tissus en croissance ou en cours de cicatrisation, jamais sur des tissus sains. Les réponses observées révélaient une accélération des processus physiologiques normaux de croissance ou de cicatrisation, jamais de réponse cellulaire anarchique ou pathologique. Les protocoles expérimentaux étaient caractérisés par une exposition continue à des champs électromagnétiques caractérisés par un train d'ondes pulsées représentant des fréquences nettement supérieures aux 50 Hz du courant domestique.

Des effets similaires ont pu être produits par des champs électriques présentant les mêmes caractéristiques que les champs électromagnétiques précédemment décrits avec des périodes d'exposition plus courtes mais de plus grandes amplitudes. Pour qu'un effet biologique puisse être observé, il faut donc des conditions extrêmement rigoureuses qu'il est peu probable de rassembler de manière aléatoire dans un environnement habituel.

Des traitements utilisant ces champs électromagnétiques bien caractérisés ont été proposés pour traiter les fractures, les pseudarthroses (fractures qui ne consolident pas) et les ostéonécroses. Nous n'avons pu mettre en évidence qu'un effet positif sur la consolidation des pseudarthroses hypertrophiques et une stabilisation de l'évolution des ostéonécroses. Aucun effet négatif n'a pu être observé.

Pour plus d'informations, nous vous proposons de prendre contact avec l'équipe LROT.

Documents & Liens

Share on Facebook

Dernière mise à jour le 16/05/2015

Voir aussi...

Health

Santé

Les recherches menées depuis près de 40 ans ne permettent toujours pas de confirmer la présence d'un risque des CEM 50 Hz sur la santé.

La question du risque sur la santé >>
Hypersensitivity

Electrosensibilité / EHS

Certaines personnes rapportent des symptômes qu'elles attribuent à l'électricité et aux CEM. Il en résulte des degrés divers d'inconfort ou de mauvaise santé perçue. (...)

Electrosensibilité / EHS >>