BBEMG - Belgian BioElectroMagnetics Group

Belgian BioElectroMagnetics Group

Effets génétiques des champs 50 Hz (1995-2005)

Effets génétiques des champs 50 Hz (1995-2005)

Rapports d'activités

2001-2005

L. Verschaeve, A. Maes & R. Anthonissen

Les éventuels effets cancérigènes des champs magnétiques d'extrêmement basse fréquence (CM-EBF) sont toujours actuellement un sujet de débat et de controverse. Etant donné que la cancérogenèse est généralement liée à des effets génétiques (mutation), il est très important de mener des études sur les effets génétiques induits par les EBF. Pour la période 2001 à 2005, les recherches de l'équipe ont été principalement orientées vers (1) l'analyse selon la technique " comet assay " sur des cellules cérébrales et sanguines de souris exposées à des champs magnétiques EBF et (2) les effets de la co-exposition aux champs magnétiques 50 Hz avec une substance aneugénique (par exemple un agent chimique qui augmente la quantité de cellules présentant un nombre anormal de chromosomes).

Nous n'avons pas mis en évidence des dommages génétiques importants faisant suite à des niveaux d'exposition relativement importants, mais toutefois, des changements subtils sont apparus. Ces changements impliquent des dommages au niveau de l'ADN ainsi que des changements dans le profil d'expression des gènes et la prolifération cellulaire.

D'une manière générale, nos observations ne sont pas suffisantes pour permettre des conclusions allant dans le sens d'effets néfastes sur la santé de l'homme des champs de fréquence extrêmement faible.

1999-2000

L. Verschaeve, A. Maes & R. Anthonissen

Dans le cadre du contrat de recherche actuel nous avons poursuivi notre étude concernant les effets des champs électromagnétiques d'extrêmes basses fréquences (ELF) sur la prolifération cellulaire.

L'étude concerne donc les effets des champs magnétiques EBF sur la formation du sang et la prolifération cellulaire. L'année dernière nous avons observé, une réduction de la prolifération et de la différenciation des précurseurs des granulocytes-macrophages (CFU-GM) après expositions de cellules de la moelle osseuse de souris aux champs magnétiques EBF. Des résultats similaires mais moins convaincants ont été observés dans les cellules stromales (CFU-f). Cette année l'étude a porté sur des cellules humaines à partir de sang ombilical. Nous n'avons pu démontrer un effet évident des champs magnétiques EBF. Cependant, une exposition aux champs magnétiques de 80 et 100 µT semble induire une réduction de la prolifération CFU-GM.

Publications

Maes A., Den Hond E., & Verschaeve L. (2007)
Use of METAFER-image analysis system for scoring micronuclei in binucleated human white blood cells. Microscopy and Analysis 21, 7-9 (EU).

Verheyen G., Pauwels G., Verschaeve L., & Schoeters G. (2003)
The effect of co-exposure of 50 Hz magnetic fields and an aneugen on human lymphocytes, determined by the cytokinesis-block micronucleus assay. Bioelectromagnetics , 24, 160-164.

Bergqvist U. , Brix J., de Gruijl F., de Seze R.,Hietanen M., Jeffereys J.G.R., Lagroye I. , Lotz G.W., Owen R.D., Repacholi M.H., Saunders R., Tenforde T.S., Verschaeve L., & Veyret B. (2003)
Review of experimental investigations of EMF biological effects (0-100 kHz) - ICNIRP Standing committee II. In: Matthes R., McKinley A., Bernhardt J., Vecchia P., Veyret B., eds., Exposure to static and low frequency electromagnetic fields, biological effects and health consequences . ICNIRP13/2003, ISBN 3-934994-03-2.

Van Den Heuvel R., Leppens H., Nematova G., & Verschaeve L. (2001)
Haemopoietic cell proliferation in murine bone marrow cells exposed to extreme low-frequency (ELF) electromagnetic fields. Toxicol. In Vitro 15, 351-355.

Maes A., Collier M., Vandoninck S., & Verschaeve L. (2000)
Cytogenetic effects of 50 Hz magnetic fields of different magnetic flux densities. Bioelectromagnetics 21, 589-596.

Maes A., L. & Verschaeve (1997)
Biologische effecten van electromagnetische velden: extreem lage- en Radiofrequenties. Arbeidsgezondheidszorg & Ergonomie , XXXIV, 129-130.

Verschaeve L. (1995)
Can non-ionizing radiation induce cancer? Cancer J. 8, 237-249.

Share on Facebook

Dernière mise à jour le 12/05/2015

Voir aussi...

Health

Santé

Les recherches menées depuis près de 40 ans ne permettent toujours pas de confirmer la présence d'un risque des CEM 50 Hz sur la santé.

La question du risque sur la santé >>
Hypersensitivity

Electrosensibilité / EHS

Certaines personnes rapportent des symptômes qu'elles attribuent à l'électricité et aux CEM. Il en résulte des degrés divers d'inconfort ou de mauvaise santé perçue. (...)

Electrosensibilité / EHS >>