BBEMG - Belgian BioElectroMagnetics Group

Belgian BioElectroMagnetics Group

Effets cognitifs et neuroendocriniens des CM 50Hz (1999-2005)

Effets cognitifs et neuroendocriniens des CM 50Hz (1999-2005)

Rapports d'activités

2001-2005

M. Crasson & J.J. Legros

Le rôle des études de laboratoire est d'évaluer les effets de l'exposition à court terme. Les études psychophysiologiques et cognitives publiées montrent que nous ne pouvons pas exclure la possibilité d'un effet d'une exposition à un champ magnétique 50-60Hz de faible intensité sur les processus cognitifs de l'homme. Toutefois, les effets observés sont faibles. Les modifications dans les temps de réaction ou des différences au niveau de l'exactitude des réponses sont généralement de 10%. De plus, ces changements restent dans les limites normales obtenues en utilisant ces tests. Les effets sont inconsistants, subtiles, transitoires et spécifiques à certains aspects du fonctionnement cognitif sans relation dose-réponse claire et peu reproductibles. Mais on ne peut affirmer que les modifications observées sont simplement dues à la chance. Elles apparaissent chez la majorité des sujets testés et lorsqu'un nombre important de sujets participe à l'étude. Ajoutons également que les effets observés ne sont pas dus au stress induit par la perception des champs par les volontaires car ils sont indépendants de cette perception. En conclusion, les rapports d'études indiquent qu'une exposition aux champs électriques et/ou magnétiques à 50-60Hz de faible intensité pourrait avoir un effet sur certains processus attentionnels, mnésiques ou de perception temporelle sans affecter la capacité totale de traitement de l'information ou le niveau global d'éveil.

Une donnée cohérente des études de laboratoire est relative à l'absence d'effets de l'exposition aux champs électriques et magnétiques à la fréquence industrielle sur l'humeur, souvent mesurée à l'aide d'échelles subjectives auto administrées.

Au cours de la période 2001-2005 du projet BBEMG, nous avons mené les tâches suivantes en relation avec les études cognitives :

  • Publication d'une étude réalisée sous le précédent projet BBEMG : Absence of daytime 50 Hz, 100 µT magnetic field or bright light (5.000 lux) exposure effect on human performance and psychophysiological parameters. (Crasson, M., Legros, J.J. (2005). Bioelectromagnetics 26:225-233).
  • Réalisation et publication d'une étude en relation avec les effets cognitifs et les effets sur la fonction pinéale de l'exposition au champ magnétique 50 Hz d'une intensité de 400 microT. L'objectif de cette étude était d'analyser les effets d'un champ magnétique vertical de fréquence extrêmement faible (50 Hz) et d'intensité de 20 et 400 microT chez des hommes jeunes soumis à des tests de performance cognitive. Trente-deux volontaires (20 à 30 ans) ont participé à cette étude réalisée en double aveugle. Le protocole d'expérimentation consistait en l'administration des tests suivants : attention divisée, flexibilité, mise à jour de la mémoire, empant de chiffres, empant de chiffres avec suppression articulatoire et perception temporelle. La durée totale de l'exposition était de 65 minutes. Les participants étaient assignés aléatoirement à l'un des 4 groupes suivants : 3 groupes sous le casque (exposition simulée - 20 microT - 400 microT) et un groupe en dehors du casque (pour vérifier l'effet d'attente). Aucun effet de l'exposition au champ magnétique n'a été observé sur les performances ou sur l'excrétion du métabolite urinaire de la mélatonine (aMT6s) la nuit suivant chacune des sessions d'exposition.
    Cette étude a également été présentée sous la forme d'une communication affichée lors du congrès de l'European Bioelectromagnetics Association (6th International Congress of the European Bioelectromagnetics Association, 13-15 November 2003, Budapest, Hungary). (Delhez, M., Legros, J.J., Crasson, M. (2004). Bioelectromagnetics, 25 (8):592-598).
  • Revue de littérature des études humaines cognitives et psychophysiologique, publiée dans Radiation Protection Dosimetry (Crasson, 2003): 50-60 Hz electric and magnetic field effects on cognitive function in humans : a review. (Crasson, M. (2003). Radiation Protection Dosimetry, 106 (4):333-340).

 

1999 -2000

M. Crasson, P. Pirotte, F. Rogé, MT. Hagelstein, J.J. Legros

Une des prémisses de " l'hypothèse de la mélatonine " est que l'exposition chronique à des champs magnétiques (CM) 50-60 Hz réduise la synthèse nocturne normale de mélatonine au niveau de la glande pinéale. De plus, l'hypothèse de la mélatonine a été étendue à d'autres situations pathologiques liées à l'exposition aux CM telle que la dépression psychologique. Mais, jusqu'à ce jour, aucune étude n'a été publiée concernant l'exposition résidentielle aux CM et la fonction pinéale. En 1997, Beale et ses collaborateurs ont observé une relation dose-réponse linéaire significative entre l'exposition résidentielle et des variables psychologiques et de santé mentale.

Le but de notre étude était d'évaluer le bien-être psychologique en relation avec l'exposition résidentielle aux CM et d'évaluer conjointement la fonction pinéale par des mesures urinaires de 6-sulfatoxymélatonine (aMT6s), le principal métabolite de la mélatonine. L'excrétion urinaire d'aMT6s a été mesurée sur des échantillons d'urines qui recouvrent 3 périodes (19h-23h, 23h-07h, 07h-11h). Afin d'évaluer le bien-être, nous avons utilisé la version française du General Health Questionnaire (GHQ-28) (Goldberg et Williams, 1988). Un questionnaire relatif aux habitudes quotidiennes (dont l'utilisation d'appareils électriques) et la santé a été spécialement conçu pour cette étude.

Les mesures de CM ont été réalisées à trois endroits dans chaque pièce occupée au moins une heure par jour afin de fournir une estimation de l'exposition intégrée au temps et de la moyenne de l'exposition selon la méthodologie de Beale et coll., 1997. La consommation électrique et des mesures à proximité d'appareils électriques ainsi qu'à proximité du compteur électrique ont également été enregistrées. 111 personnes ont été initialement incluses dans cette étude. Des données complètes ont été obtenues pour 77 personnes, ce qui représente 50 habitations (âge moyen des personnes : 38±13 ans (de 19 à 70 ans), 36 femmes, 41 hommes). Des analyses de régression multiple comprenant des facteurs de confusion possibles tels que l'âge, le sexe et le poids n'indiquent pas de corrélation significative entre la variable neurohormonale (aMT6s) ou les scores à la GHQ-28 et les paramètres de CM. Cependant, un facteur de la GHQ-28, le facteur disfonctionnement social, est positivement corrélé avec la consommation électrique (kWh) (p=0.01). Avec l'âge, le sexe et la taille comme facteurs de confusion, le poids est corrélé avec plusieurs mesures de CM (p=0.05) indiquant un gain de poids avec l'exposition aux CM.

Conclusion : Cette étude préliminaire ne démontre pas d'altération consistante de la fonction pinéale et du bien-être psychologique chez l'homme exposé à différents degrés et différentes sources de champs magnétiques de très basse fréquence à la maison. Un résultat inattendu est la corrélation significative entre le poids et l'exposition aux CM.

Publications

Crasson, M., & Legros, J.J. (2005).
Absence of daytime 50 Hz, 100 microT rms magnetic field or bright light exposure effect on human performance and psychophysiological parameters.
Bioelectromagnetics, 26, 3, 225-233.

Delhez, M., Legros, J.J., Crasson, M. (2004).

No influence of 20 µT and 400 µT, 50 Hz magnetic field exposure on cognitive function in humans.
Bioelectromagnetics, 25, 8, 592-598.

Crasson , M. (2003).
50-60 Hz electric and magnetic field effects on cognitive function in humans: a review.
Radiation Protection Dosimetry, 106, 4:333-340.

Crasson , M., Beckers , V., Pequeux , Ch., Claustrat , B., Legros , J.J. (2001).
Daytime 50-Hz magnetic field exposure and plasma melatonin and urinary 6-sulfatoxymelatonin concentration profiles in humans.
Journal of Pineal Research, 31:234-241.

Crasson, M., Pirotte, P., Hagelstein, M.T., Hendrick, J.C., Legros, J.J. (2001).
L'exposition résidentielle aux champs magnétiques 50-Hz a-t-elle des effets psychologiques et neuroendocriniens ? Résultats d'une étude pilote belge.
Annales d'Endocrinologie, 62 (4), cahier 1, 383 (published abstract).

Crasson, M., Pirotte, P., Roge, F., Hagelstein, MT, Legros, J.J. (2000).
Residential exposure to 50-Hz magnetic fields : a psychological and neuroendocrinological evaluation.
Proceedings of the Millenium International Workshop on Biological Effects of Electromagnetic fields. Heraklion, Crete, Greece 17-20 October, 2000.

Crasson, M., Legros, J.J., Scarpa, P., Legros, W. (1999).
50 Hz magnetic field exposure influence on human performance and psychophysiological parameters. Two double-blind experimental studies.
Bioelectromagnetics, 20 (8):474-486.

Crasson, M., Legros, J.J. (1998).
Exposition diurne à des champs électromagnétiques contrôlés : effets sur l'excrétion urinaire de 6-sulfatoxymélatonine (aMT6s) et de cortisol.
Annales d'Endocrinologie, 59, octobre, 216 (published abstract).

Crasson, M., Claustrat, B., Legros , J.J. (1997).

Des champs magnétiques 50-Hz de 100 µT ont-ils des effets sur la production de mélatonine chez l'homme. Résultats de deux études expérimentales récentes.
Annales d'Endocrinologie, 58, 2S71:89 (published abstract).

Crasson , M., Timsit-Berthier, M., Legros, J.J. (1996).
A double-blind evaluation of 50-Hz field effects on human cognitive tasks, event-related potentials and neuroendocrine parameters.
In : Recent Advances in Event-Related Brain Potential Research, Proceedings of the 11th International Conference on Event-Related Potentials (EPIC), Okinawa, Japan, June 25-30, 1995, Excerpta Medica International Congress Series 1099.

Crasson, M. (1995).
Contribution à l'étude des effets psychologiques, psychophysiologiques et neuroendocriniens de l'exposition humaine à des champs magnétiques 50 Hz et des problèmes soulevés par la variabilité interindividuelle.
Thèse déposée pour l'obtention du grade de Docteur en Psychologie. Année Académique 1994-1995. (Doctoral dissertation).

Crasson, M., Timsit-Berthier, M., Legros, J .J. (1993).
Contribution à l'étude des effets de l'exposition à des champs magnétiques 50 Hz sur certains paramètres neuropsychologiques et neuroendocriniens.
Psychologie Médicale, 25 (13):1341-1346.

Crasson , M. (1993).
Critique de l'ouvrage : 'Electromagnetic fields and circadian rhythmicity. Circadian Factors in human health and performance.' Moore-Ede, M.C., Campbell, S.S., Reiter, R.J. (eds.). Birkhaüser, Boston (1992), 210p. Neurophysiologie Clinique (1993), 23 (2/3), 280-281.

Other publications

Crasson, M., Kjiri, S., Colin, A., Kjiri, K., L'Hermite-Baleriaux, M., Ansseau, M., Legros, J.J. (2004).
Serum melatonin and urinary 6-sulfatoxymelatonin in major depression.
Psychoneuroendocrinology 29 (1): 1-12.

Hendrick, J.C., Crasson, M., Hagelstein, M.T., Brul , E., Legros, J.J. (2002).
Approche statistique de 1'influence de l'âge et du sexe sur l'excrétion de 6-sulfatoxymélatonine urinaire (a-MT6s) chez l'individu normal.
Annales d'Endocrinologie. Annales d'Endocrinologie, 63 (1):3-7.

Crasson, M, Lembreghts, M, El Ahmadi, A., Legros, J.J., Timsit - Berthier, M. (2001).
Etude de la variabilité interindividuelle de la variation contingente négative (VCN).
Neurophysiol Clin 31:300-320.

Bruls, E., Crasson, M., Van Reeth, O., Legros, J. J. (2000).
Mélatonine II. Actions physiologiques et thérapeutiques.
Rev. Med. Liege, 55 (9):862-870.

Bruls, E., Crasson, M., Legros, J.J. (2000).
Mélatonine I. Physiologie de la sécrétion.
Rev. Med. Liege, 55 (8):785-792.

Hendrick, J.C., Crasson, M., Halgestein, M.Th., Bruls, E., Legros, J.J. (1999).
Approche statistique de l'influence de l'âge et du sexe sur l'excretion de 6-sulfatoxymelatonine (aMT6s) urinaire chez l'individu normal.
Annales d'endocrinologie, 60 (4), octobre 1999, 361, F152 (abstract publié).

Share on Facebook

Dernière mise à jour le 06/06/2017

Voir aussi...

Health

Santé

Les recherches menées depuis près de 40 ans ne permettent toujours pas de confirmer la présence d'un risque des CEM 50 Hz sur la santé.

La question du risque sur la santé >>
Hypersensitivity

Electrosensibilité / EHS

Certaines personnes rapportent des symptômes qu'elles attribuent à l'électricité et aux CEM. Il en résulte des degrés divers d'inconfort ou de mauvaise santé perçue. (...)

Electrosensibilité / EHS >>