BBEMG - Belgian BioElectroMagnetics Group

Belgian BioElectroMagnetics Group

Etude in vitro de la maladie d'Alzheimer: Rapports et publications

Etude in vitro de la maladie d'Alzheimer: Rapports et publications

 2015-2016

L. Verschaeve, A. Maes, R. Anthonissen

Nos recherches sur l'association possible entre l'exposition aux champs magnétiques d'extrêmement basses fréquences (CM-EBF) et un risque accru de maladie d'Alzheimer sont basées sur des études (cyto)génétiques de lignées cellulaires humaines. Nous avons finalisé nos recherches in vitro (cytome assay) et nous avons relevé certains dommages génétiques à des niveaux d'exposition supérieurs à 50 µT. Ce résultat est indicatif d'un effet qui pourrait correspondre à ceux observés chez les patients atteints d'Alzheimer. Il est toutefois trop tôt pour tirer des conclusions et actuellement nous améliorons notre recherche en menant des études approfondies.  Les résultats ne sont pas encore disponibles.

Nous avons également écrit et publié une revue de la littérature sur "Genetic damage in humans exposed to extremely low frequency electromagnetic fields” (voir un résumé en anglais dans la revue de littérature).

Nous avons également participé à de nombreux groupes de travail nationaux et internationaux sur les radiations non ionisantes et pris part à de nombreuses conférences.

2014-2015

L. Verschaeve, A. Maes, R. Anthonissen

Nos recherches sur l'association possible entre l'exposition aux champs magnétiques d'extrêmement basses fréquences (CM-EBF) et un risque accru de maladie d'Alzheimer sont basées sur des études (cyto)génétiques de lignées cellulaires humaines. Nous nous sommes essentiellement attachés aux effets génétiques possibles de ces champs associés à des mutagènes/carcinogènes environnementaux, et l'induction d'anomalies cellulaires similaires à celles trouvées dans les cellules de patients souffrant de la maladie d'Alzheimer. Nos résultats ne montrent pas d'effet coopératif de l'exposition conjointe aux CM-EBF et à des mutagènes chimiques ayant des modes d'actions différents.

Nous avons également finalisé nos analyses in vitro par cytome assay et avons obtenu des indications de dommages génétiques à des niveaux d'exposition ≥ 50 µT. Ce résultat pourrait indiquer un effet similaire à ceux montrés chez des patients souffrant de la maladie d'Alzheimer. Toutefois, il ne s'agit en aucune façon d'une preuve d'une association. Selon la littérature récente, nous sommes plutôt enclins à penser qu'une telle association n'est par réelle. Nos résultats indiquent seulement qu'on ne peut pas, actuellement, exclure l'existence d'une association et que des recherches complémentaires doivent être menées.

L'effet "protecteur" à des niveaux d'exposition faibles est intéressant et mériterait également d'être approfondi par des recherches complémentaires.

2013-2014

L. Verschaeve, A. Maes, R. Anthonissen

Nous avons travaillé cette année dans la continuité des activités entreprises dans le projet 2009-2013 (voir le résumé ci-dessous pour plus d'informations). 

Nous avions relevé un faible lien entre l'exposition aux CEM-EBF et un risque accru de maladie d'Alzheimer. Nos résultats actuels obtenus par réplication de l'étude et expériences complémentaires montrent plutôt une absence de connexion. La poursuite de nos investigations est nécessaire pour conclure définitvement.

 

Rapports d'activités précédents

2009-2013

L. Verschaeve, A. Maes, R. Anthonissen, H. Moukhliss

Nous analysons l’association entre l’exposition aux champs magnétiques de fréquences extrêmement basses et l’augmentation du risque de maladie d’Alzheimer à l’aide d’études (cyto)génétiques sur des lignées de cellules humaines. Nous avons porté une attention particulière sur de possibles effets génétiques coopératifs avec des environnementaux carcinogènes/mutagènes, et à l’induction d’anomalies similaires aux dommages génétiques relevés dans les cellules de patients atteints d’Alzheimer. Dans ce but, nous avons validé le test de cytome, utilisé le test bactérien VITOTOX pour analyser les dommages à l’ADN résultant d’effets coopératifs avec des agents mutagènes (divers modes d’action) et réalisé le test de cytome sur des cellules humaines C3A et SH-SY5Y exposées à des champs magnétiques EBF. Nous travaillerons également sur des cellules IMR-32, mais les analyses doivent encore être finalisées.

A ce jour, nos résultats sont les suivants :

  • Aucune indication (claire) d’un « effet coopératif » avec des agents chimiques carcinogènes ou mutagènes. Les expériences ont été réalisées à l’aide du test bactérien Vitotox. En 2003, ce test avait permis de montré des effets d’une co-exposition avec une substance aneugénique sur des globules blancs, mais les effets étaient limités.
  • Nous avons relevé une augmentation du nombre de cellules présentant de grands micronoyaux (indicateurs d’une action aneugénique) et des bourgeons nucléaires (indicateurs d’une amplification génique). Comme attendu, aucun aberrations de la structure des chromosomes n’a été observée (ponts nucléaires, petits micronoyaux).
  • Pas d’effet clair sur la prolifération cellulaire (index de division cellulaire) et sur l’apoptose (mort cellulaire programmée). A 500 µT, la prolifération des cellules était légèrement supérieure (index plus élevé de division cellulaire), mais sans atteindre le seuil de signification statistique. Dans un travail antérieur sur des lymphocytes (1), nous avions observé des effets sur la prolifération cellulaire à de hauts niveaux d’exposition (800µT). 
  • Aucune réponse cellulaire spécifique n’a été observée dans le sens où les cellules C3A et SH-SY5Y donnent apparemment la même réponse lors de l’exposition aux champs magnétiques d’extrêmement basses fréquences. Toutefois, les lymphocytes humains semblent avoir une réponse différente (en accord avec nos résultats de 2003).
  • Grâce à la technique de coloration FISH (Fluorescence in situ hybridization), nous pourrons confirmer (ou non) l’effet sur l’aneuploïdie (perturbations de la division cellulaire) et l’éventuelle implication des chromosomes 21 et 17 sur lesquels sont situés les gènes amyloïde β et Tau. Ces deux gènes sont considérés comme très importants dans le processus de développement de la maladie d’Alzheimer. Ces analyses, ainsi que la finalisation des expériences en cours, sont nos priorités des 9 prochains mois.
  • Les courbes “dose-réponse” étaient non monotones. Bien qu’un grand nombre de substances semblent être capables de produire un tel effet (par exemple, les hormones naturelles, les polluants environnementaux, les plastiques, les phytooestrogènes et les pesticides), nous ne savons pas comment expliquer ce résultat en ce qui concerne les CM-EBF.

Il convient de souligner que malgré certains résultats, voir plus haut, il n’existe à ce jour aucune indication solide d’un effet des champs magnétiques de fréquences extrêmement basses sur l'apparition ou l'évolution de la maladie d'Alzheimer.

(1) Verheyen G., Pauwels G., Verschaeve L., & Schoeters G. (2003) The effect of co-exposure of 50 Hz magnetic fields and an aneugen on human lymphocytes, determined by the cytokinesis-block micronucleus assay. Bioelectromagnetics , 24, 160-164.

Publications

Publications dans le cadre des activités du BBEMG

 Maes A, Verschaeve L. (2016)
Genetic damage in humans exposed to extremely low-frequency electromagnetic fields. Arch Toxicol., 90(10):2337-2348.
>> Abstract in PubMed or in our literature reviews

Verschaeve L., Wambacq S., Anthonissen R., Maes A. (2016)
Co-exposure of ELF-magnetic fields and chemical mutagens: An investigation of genotoxicity with the SOS-based VITOTOX test in Salmonella typhimurium. Mutat Res Genet Toxicol Environ Mutagen. 2016 Jan 1;795:31-5. doi: 10.1016/j.mrgentox.2015.11.003. Epub 2015 Nov 12.
>> Abstract in PubMed

Vanderstraeten J., Burda H., Verschaeve L., De Brouwer C. (2015)
Health effects of ELF magnetic fields: considering static and medium frequency fields in studies of the cryptochrome hypothesis. Health Physics, 109, 84-89.
>> Abstract in PubMed

Maes A., Anthonissen R., Verschaeve L. (2015)
On the alleged association between extreme low frequency magnetic field exposures and an increased risk for Alzheimer's disease.
In Ristic G., ed., Proc. 3rd International Conference on Radiation and Applications in Various Fields of Research, 8-13 June, Budva, Montenegro, RAD Association, Niš, Serbia, pp. 451-454.

Vanderstraeten J., Verschaeve L., Burda H., Bouland C., de Brouwer C. (2012)
Health effects of extremely low-frequency magnetic fields: reconsidering the melatonin hypothesis in the light of current data on magnetoreception. J. Appl. Toxicol., 32, 952-958.
>> Abstract in PubMed

Maes A., Anthonissen R., Verschaeve L. (2012)
Testing chemicals with the cytokinesisblock micronucleus cytome assay. Folia Biol., 58, 215-220.
>> Abstract in PubMed

Superior health Council/Gezondheidsraad (2012)
Childhood leukaemia and environmental factors. Brussels Superior Health Council, 2012; Advisory report nr. 8548. Legal deposit nr. D/2012/7795/5. ISBN: 978-94-9054-230-6.
>> pdf online

Verschaeve L., Anthonissen R., Grudniewska M., Wudarski J., Gevaert L., Maes A. (2011) Genotoxicity investigation of ELF-magnetic fields in Salmonella typhimurium with the sensitive SOS-based VITOTOX test.
Bioelectromagnetics, 32, 580-584.
>> Abstract in PubMed

Verschaeve L., Vanderstraeten J. (2011)
Champs et ondes: quel impact sur la santé? Pour la Science, Nr. 409, 128-133.
>> http://www.pourlascience.fr

Maes A., & Verschaeve L. (2011).
Can cytogenetics explain the possible association between exposure to extreme low frequency magnetic fields and Alzheimer's disease? J. Appl. Toxicol., 32(2), 81–87.
>> Abstract in PubMed

Verschaeve L. , Brits E., Bossuyt M., Adang D., Decat G., Martens L. Joseph W. (2011)
Niet-ioniserende stralen – Achtergronddocument 2011.
Milieurapport ( MIRA ), Vlaamse MilieuMaatschappij.
http://www.milieurapport.be/Upload/Main/MiraData/MIRA-T/02_THEMAS/02_19/AG_NIET-IONISERENDE_STRALING.PDF

Gosselin P., Simons K., Verschaeve L., Van Nieuwenhuyse A. (2011)
Childhood Cancer & Environment. Feasibility study for establishing a registration system for studying the relationship between childhood cancer & environment.
NEHAP, Final report, ISSN: D/2011/2505/62.

FOD/SPF Public Health (2009).
Les champs électromagnétiques et la santé. Votre guide dans le paysage électromagnétique.
(Contribution to and proofreading of the leaflet)
>> http://www.belgium.be

Verschaeve L., & Maes A. (2009)
Support for the hypothesis that electro-stimulation is responsible for Lipoatrophia semicircularis. Med. Hypotheses, 73, 802-806.
>> Abstract in PubMed

Verschaeve L., & Maes A. (2009)
In vitro investigations related to the hypothesis that Lipoatrophia semicircularis finds its origin in electro-stimulation. J. Appl. Toxicol, 29(6):478-82.
>> Abstract in PubMed

Maes A., Den Hond E., & Verschaeve L. (2007)

Use of METAFER-image analysis system for scoring micronuclei in binucleated human white blood cells. Microscopy and Analysis 21, 7-9 (EU).

Verschaeve L. (2004)
Does exposure to non ionizing radiati on induce adverse health effects in humans? Belgian J. Electro. Commun. 4, 3-24.

Curvers, B., & Maes, A. (2004).
Lipoatrophia semicircularis: a new office disease? 900 cases reported in Belgium . Arbeidsgezondheidszorg & Ergonomie . Band XLI. N°2-2004. Médecine du Travail & Ergonomie. Volume XLI. N°2-2004.

Verheyen G., Pauwels G., Verschaeve L., & Schoeters G. (2003)
The effect of co-exposure of 50 Hz magnetic fields and an aneugen on human lymphocytes, determined by the cytokinesis-block micronucleus assay. Bioelectromagnetics , 24, 160-164.

Maes A., Curvers B., & Verschaeve L. (2003)
Lipoatrophia semicircularis: the electromagnetic hypothesis. Electromagnet. Biol. Med. 22, 183-193.

Bergqvist U. , Brix J., de Gruijl F., de Seze R.,Hietanen M., Jeffereys J.G.R., Lagroye I. , Lotz G.W., Owen R.D., Repacholi M.H., Saunders R., Tenforde T.S., Verschaeve L., & Veyret B. (2003)
Review of experimental investigations of EMF biological effects (0-100 kHz) - ICNIRP Standing committee II. In: Matthes R., McKinley A., Bernhardt J., Vecchia P., Veyret B., eds., Exposure to static and low frequency electromagnetic fields, biological effects and health consequences . ICNIRP13/2003, ISBN 3-934994-03-2.

Verschaeve, L . (2003).
Scientific Facts on electromagnetic fields from Power Lines, Wiring & Appliances. Greenfacts online publication; cf. http://www.greenfacts.org/power-lines/index.htm

Maes, A. (2002).
La lipoatrophie semicirculaire, une nouvelle maladie professionnelle. La sécurité au travail , 4, 21 février 2002, Editions Kluwer.

Maes, A . (2002).
Elektromagnetische straling, mogelijke gezondheidseffecten met speciale aan dacht voor een nieuw beroepsgebonden fenomeen : Lipoatrophia semicircularis. Nieuwsbrief van de Nederlandse Vereniging voor Arbeidshygiëne (NVvA), n°3, september 2002, p 9-10.

Van Den Heuvel R., Leppens H., Nematova G., & Verschaeve L. (2001)
Haemopoietic cell proliferation in murine bone marrow cells exposed to extreme low-frequency (ELF) electromagnetic fields. Toxicol. In Vitro 15, 351-355.

De Ridder M., Decat G., Verschaeve L., & Bossuyt M. (2001)
Niet-ioniserende stralen. Milieu- en Natuurrapport Vl aan deren , MIRA-T, Garant, Leuven-Apeldoorn, pp.431-439.

Maes, A. (2001)
Ribbeldijen (Lipoatrophia semicircularis), een nieuwe beroepsgebonden aan doening. Nieuwsbrief Arbeidsveiligheid Kluwer , jaargang 20, n° 21, p 2-4.

Maes, A. (2000).
Les cuisses striées à l'étude. Travail & Bien-être 4, 28-33.

Maes, A. (2000).
Ribbeldijen onderzocht. Werk & Welzijn 4, 28-33.

Maes A., Collier M., Vandoninck S., & Verschaeve L. (2000)
Cytogenetic effects of 50 Hz magnetic fields of different magnetic flux densities. Bioelectromagnetics 21, 589-596.

Verschaeve L. (1999)
Hoogspanningslijnen, mobiele telefonie en gezondheid. Lucht 2, 52-54.

Martens L., & Verschaeve L. (1998)
Niet-ioniserende stralen. Milieu en Natuurraport Vl aan deren , MIRA-T, Garant, Leuven-Apeldoorn, 323-333.

Maes A., L. & Verschaeve (1997)
Biologische effecten van electromagnetische velden: extreem lage- en Radiofrequenties. Arbeidsgezondheidszorg & Ergonomie , XXXIV, 129-130.

Verschaeve L. (1994)
EC symposium hears more evidence of harmful NIR effects. Electromagnet. VDU News , 4(3-4), 14-16.

Verschaeve L. (1995)
Can non-ionizing radiation induce cancer? Cancer J. 8, 237-249.

Martens L., Verschaeve L., Maes A., & De Wagter C. (1994)
III.10B Hinder: niet-ioniserende stralen. In: Leren om te keren . Milieu- en Natuurrapport Vl aan deren, A. Verbruggen, ed., Garant, Leuven-Apeldoorn, pp. 411-428.

Autres domaines de publication

Pour les publications récentes, voir ISP/WIV website - Toxicology department.

Informations complémentaires

Si vous avez des questions, ne manquez pas de nous contacter.

Share on Facebook

Dernière mise à jour le 23/12/2016

Voir aussi...

Health

Santé

Les recherches menées depuis près de 40 ans ne permettent toujours pas de confirmer la présence d'un risque des CEM 50 Hz sur la santé.

La question du risque sur la santé >>
Hypersensitivity

Electrosensibilité / EHS

Certaines personnes rapportent des symptômes qu'elles attribuent à l'électricité et aux CEM. Il en résulte des degrés divers d'inconfort ou de mauvaise santé perçue. (...)

Electrosensibilité / EHS >>